Création du Parc National des Calanques

 

 

Le massif des Calanques situé aux portes de Marseille offre un paysage unique au monde et abrite une biodiversité remarquable.

Classé depuis 1975, il méritait un outil de gestion à la hauteur de son succès et des enjeux de protection du patrimoine naturel et culturel qu'il représente.

 


Un Parc National des Calanques pour protéger, accueillir et transmettre

 

Créé le 18 avril 2012 par décret du Premier ministre, c'est l'aboutissement très attendu d'un travail de 12 ans mené par les membres du GIP des Calanques et les nombreux acteurs locaux associés à la concertation.

Le Parc national des Calanques est le dixième parc national français, le premier parc périurbain terrestre et marin d'Europe et le 6ème périurbain sur l'ensemble de la planète, après Cap Town, Sydney, Bombay, Rio et Naïrobi.

 

Ses principales missions sont de concilier la préservation durable des patrimoines naturel, paysager et culturel du territoire avec les activités liées à la proximité de la deuxième ville de France. Accueillir, informer et sensibiliser le public, lutter contre les pollutions à terre et en mer, l'information et la pédagogie auprès des usagers seront systématiquement privilégiées.

 

Les mesures de gestion et la règlementation mises en œuvre maintiennent la pratique de la majorité des usages dans un cadre durable où très peu d'activités sont interdites.

Pour les générations d'aujourd'hui et de demain, le Parc national des Calanques est un outil d'harmonisation entre la nature et l'identité culturelle de ce littoral exceptionnel, permettant de concilier l'activité des habitants et des professionnels et la beauté des paysages.

 

 

Perimetre-parc-national-des-calanques-marseille-mpm

 

 

Les objectifs du Parc National des Calanques 

 

 

Protéger le patrimoine paysager et naturel


• Protéger les écosystèmes remarquables.

• Conserver et renforcer la biodiversité méditerranéenne.

• Protéger et pérenniser le patrimoine paysager dans sa spécificité méditerranéenne.

• Protéger les espèces particulièrement vulnérables.

• Améliorer la qualité des eaux par la réduction des pollutions, en partenariat avec tous les acteurs compétents.

 

 

Concilier activités humaines et protection de la nature


• Mieux maîtriser la fréquentation.

• Accompagner les professionnels dans leurs actions de développement durable.

• Pérenniser la pêche artisanale dans sa spécificité méditerranéenne.

• Développer une gestion durable de la ressource de la pêche de loisir.

 

 

Préserver la tranquillité des lieux et valoriser le patrimoine culturel


• Conserver et valoriser le patrimoine culturel matériel et immatériel (vestiges, savoir-faire, art de vivre...).

• Favoriser les traditions ainsi que les usages ancrés dans le territoire et compatibles avec les objectifs
  de protection.

• Préserver la tranquillité des lieux pour que la faune, autant que les usagers, habitants ou visiteurs
   puissent profiter des milieux naturels.

 

 

 

Accueillir et informer le public


• Informer et sensibiliser les habitants, pratiquants et visiteurs pour des comportements respectueux
  de l'environnement.

• Transmettre des connaissances sur les richesses et les fragilités des patrimoines terrestres et marins.

 

 

 

 

 

Le Parc national des Calanques en pratique : quelle règlementation ?

 

En concertation avec le Préfet des Bouches-du-Rhône, le Préfet maritime et le Procureur de la République du tribunal de grande instance de Marseille, cette période transitoire de 2012 met à profit l'information aux usagers, pour que l'information prime sur la sanction.

 

Actuellement, les moyens sur lesquels peut s'appuyer le Parc national des Calanques pour faire respecter la règlementation sont les moyens habituels : pouvoir de police des maires sur les espaces ressortissant de leurs communes, agents de la Police nationale, de la Gendarmerie, de l'ONF, de l'ONCFS et du Préfet maritime.

 

 

 

Activités autorisées Activités interdites
(sauf secteurs déjà interdits) (la majorité de ces interdictions étaient déjà en vigueur
avant la création du Parc national des Calanques

Parc national des calanques-activites autorisees        Parc national des calanques-activites interdites

 

 

La règlementation à terre concerne la randonnée, les activités de falaises (escalade, spéléologie, canyoning "sec"), la pratique du VTT, la cueillette, la chasse et la tenue en laisse des chiens.

 

La règlementation en mer organise la pêche professionnelle et de loisir, la plaisance, la pratique du kayak de mer, la plongée sous-marine et la visite des calanques en bateaux.

 

 

 

 

En savoir plus 

 

www.calanques-parcnational.fr